Dans son action de mécénat auprès du musée Granet, l’Association des amis du musée Granet et de l’œuvre de Cezanne a fait l’acquisition d’une œuvre de Laurent FAUCHIER (Aix-en-Provence 1643 – 1672) le « Portrait présumé de Madame de Forbin Rascas, dite la Belle du Canet »

La belle du Canet
Huile sur cuivre 25 x 21,5 cm
Portrait du chevalier de la Rose, circa 1668 – 1670
Huile sur toile, 77×68 cm Musée d’Art de Toulon MAT

Nous ne savons que peu de choses sur la carrière de Laurent Fauchier. Fils de l’orfèvre aixois, originaire de Brignoles, Balthazar Fauchier, il est placé en apprentissage en 1654 et pour une durée de trois ans chez le peintre Bernardin Mimault (1609 – 1673). Durant cette période, il est certainement en contact avec Pierre Puget. On pense qu’il suivit le duc de Vendôme, gouverneur de Provence, lors de l’un de ses séjours parisiens et qu’il put à cette occasion rencontrer le grand Pierre Mignard, qui l’aida à se perfectionner dans l’art du portrait. En 1664 il épouse une cousine et est reçu maître orfèvre de la Ville d’Aix-en-Provence. Pour autant, sa carrière comme portraitiste prend le pas. En 1671, il reçoit la commande très prestigieuse des « portraits de tous MM. Les Présidents, Conseillers et  gens du Roy de ladicte Cour de Parlement, vestus en robe rouge et assis ». Une commande de 6 000 livres qu’il ne pourra honorer avant sa disparition prématurée l’année suivante à 29 ans. Là encore la légende prend le pas sur l’Histoire, puisqu’il fut raconté qu’il serait tombé amoureux de la plus jolie femme de France, Mme. de Grignan, fille de la marquise de Sévigné et épouse du Lieutenant général de Provence, en faisant son portrait. Il serait mort de chagrin face à l’indifférence de la belle Françoise. L’œuvre la plus documentée de Laurent Fauchier reste le portrait du Musée de Toulon dont on sait qu’il existe deux autres versions moins abouties. Ce tableau était jugé si beau, qu’en 1773 le marquis de Barbentane, ministre de la France en Toscane, le proposa, mais sans succès, pour la Galerie des Offices. ( Rémy Kerténian – directeur des affaires culturelles Toulon)

L’autre portrait célèbre de femme que Laurent Fauchier a peint est le « Portrait présumé de Madame de Forbin Rascas  dite  » la Belle du Canet » faisant partie des collections du musée Granet.

Le pavillon Vendôme et son jardin ont été construits et aménagés en 1665-1667 à la demande de Louis de Mercœur duc de Vendôme, cousin de Louis XIV et Gouverneur de Provence, pour abriter ses amours avec Lucrèce Forbin-Solliès dite « la Belle du Canet « 

.

.

Œuvres en rapport: Il existe une réplique du portrait  de « la Belle de Canet » au Musée des Beaux-Arts de Marseille attribué à Laurent Fauchier, (27 x 21 cm, Collection Guillaume de Paul, legs de Mme Veuve Alfred de Surian, entré au musée en 1891. N° d’inventaire : 684).

.

En savoir plus: gallica.bnf.fr/

Catégories : Acquisitions