Afin d’enrichir les collections du musée Granet, l’association des amis du musée Granet et de l’œuvre de Cezanne, dans un geste de mécénat, c’est portée acquéreur d’une œuvre de l’artiste aixois Jean-Baptiste Van Loo

Jean-Baptiste Van Loo, né à Aix-en-Provence le 11 janvier 1684, est un peintre français descendant d’une lignée de peintres hollandais. Son père Abraham Louis Van Loo s’installe à Paris en 1663 qu’il quittera en 1680 pour s’établir à Aix-en-Provence. Il aura trois fils également peintres, dont Jean-Baptiste et Charles, les deux plus célèbres.

Gabriel- Marcus Coquelin (1851-1927)
Jean-Baptiste Van Loo, 1882
Marbre commande
de la ville d’Aix-en-Provence
Galerie des sculptures au musée Granet

Jean-Baptiste Van Loo est connu comme peintre de portraits, de scènes religieuses, de tableaux d’histoire et de cinq plafonds. Le plus éminent de la famille est son frère Charles. Le jeune Jean-Baptiste suivra son père pendant sa jeunesse, d’Aix à Toulon, et de Majorque à Nice et il étudiera la peinture à ses côtés. Il rejoindra son frère Jean à Toulon qui l’introduira à l’arsenal. À partir de 1706, installé à Toulon, sa situation va s’améliorer et il fera la connaissance de sa femme Marguerite Brun qui était son élève. En 1708 de retour à Aix-en-Provence, il exécute plusieurs œuvres, notamment le plafond du pavillon de Lenfant, et fera des portraits de la société aixoise.

Il voyage également en Italie de 1712 à 1720 à Turin, puis à Rome. En Italie, la rencontre avec le Prince de Carignan qui devient son mécène, lui finance un voyage d’étude à Rome. Réfugié à Paris, ce dernier le présente au Régent, le Duc Philippe D’Orléans qui lui confie de nombreuses commandes et remarqué jusqu’à la cour de Louis XV, le roi lui confie la réalisation de 2 portraits, il sera agréé par l’Académie Royale de peinture dès 1731. Il connaîtra une période plus difficile après avoir reçu pendant plusieurs années de nombreuses commandes.

Son séjour en Angleterre à Londres, de 1738 à 1742, où l’engouement pour la mode française et l’aide d’un mécène lui permirent d’obtenir un regain de notoriété et il aura une influence certaine sur l’âge d’or du portrait anglais.

Jean-Baptiste Van Loo, peintre célèbre au XVIIIe siècle, est mis à l’honneur par la ville d’Aix-en-Provence, où il est né. La rue Van Loo conduit au Pavillon Vendôme dont il a été propriétaire (acheté en 1730) et l’a habité vers la fin de sa vie de 1742 à 1745, année où il décède le 19 décembre.

Portrait de Madame de Bormes en vendangeuse

.

.

.

.

.

Le musée Granet possède le tableau du grand portraitiste aixois, Jean-Baptiste van Loo (1684-1745), Le Portrait de Madame de Bormes en vendangeuse, peint en 1736 et légué à la Ville d’Aix-en-Provence en 1780 par la marquise de Gueidan.

Catégories : Acquisitions