Sortie à Arles pour y découvrir un musée d’Art du XXe siècle et une fondation du XXIe siècle le vendredi 29 avril 2022 .

Programme détaillé en bas de l’article

Le Museon ARLATEN

UN VOYAGE DANS LE TEMPS

Car l’art de présenter et de mettre en scène fait parler les objets mais fait aussi parler les époques. Au parcours à caractère ethnologique, où l’on interroge les objets pour en saisir le sens et les usages, s’ajoute donc un « musée du musée », tous deux cheminant jusqu’à aujourd’hui et aux questionnements actuels sur la société provençale. Vous retrouverez donc les dioramas, les costumes, la Tarasque, les amulettes, l’esprit et les œuvres de Mistral mais dans des scénographies tantôt fidèles à l’origine, tantôt revisitées pour leur donner une nouvelle profondeur historique. Et vous découvrirez aussi le fruit des enquêtes contemporaines conduites par les équipes du musée…..( communication du Museon Arlaten)

Hier « fabrique à mémoires », le Museon Arlaten, inauguré dans ses locaux actuels en 1909, est devenu un « musée de société » pour le 21e siècle.

Ce double parcours au cœur du Museon Arlaten se déroule comme un voyage au fil de cinq Temps, des fondations du musée jusqu’à aujourd’hui. 

Scénographie et nouvelles vitrines du Muséon Arlaten

En savoir plus: museonarlaten.fr/lexposition-permanente/le-musee-des-annees-1900

La fondation LUMA

L’ANCRAGE DANS LE TEMPS

« Nous voulions évoquer l’ancrage local depuis « La Nuit étoilée » de Van Gogh à l’émergence des blocs rocheux des Alpilles. La rotonde quant à elle fait écho aux arènes romaines. » Frank Gehry à propos de La Tour

Fondation Luma avec son parc paysagé

Construit entre 2014 et 2021, La Tour a ouvert ses portes au public le 26 juin 2021.

Ce bâtiment imaginé par Frank Gehry présente une façade torsadée ornée de briques en acier inoxydable. Ce matériau propre au travail de l’architecte, capte et restitue toutes les variations lumineuses du ciel et confère au bâtiment un aspect en perpétuel changement. Ce choix esthétique est un clin d’œil à la touche picturale de Vincent Van Gogh, qui n’avait de cesse de capter sur ses toiles les nuances et variations lumineuses du ciel provençal lors de sa période arlésienne.

L’architecte a aussi souhaité donner au bâtiment un aspect minéral à travers sa forme et sa structure interne imprégnée des paysages rocheux des Alpilles et notamment du Val d’Enfer près des Baux-de-Provence. Il utilise même des éléments de vocabulaire issus de la géologie pour caractériser certaines parties du bâtiment telles que les « failles » vitrées qui courent le long de la façade et connectent les tours entre elles.  

Au pied du bâtiment, le Drum, une rotonde de verre inspirée des arènes d’Arles offre un espace d’accueil unique pour les visiteurs pouvant venir apprécier toute la richesse et la diversité du travail architectural de Frank Gehry. A l’image de l’amphithéâtre romain, l’échelle et la géométrie de cette rotonde reflètent les influences de l’urbanisme romain à l’origine de la création d’Arles. (Communication Fondation Luma)

Pour plus de précisions: luma.org/arles/nous-connaitre/parc-des-ateliers/la-tour

Programme détaillé et bulletin d’inscription à envoyer à ladresse indiquée sur le bulletin

Catégories : Sorties